• Deferlement de haine envers Madonna au sommet des institutions russes

    Madonna - Russia
     
    Chaque passage de Madonna en territoire russe dans le cadre des ses tournées mondiales est sujet à polémique et controverse. Ce pays, le plus vaste pays du monde, est aussi l'un des pays européens les plus ancrés dans une culture profondément marquée par l'Histoire du soviétisme et la Religion. C'est ainsi qu'à chaque tournée de Madonna, les mêmes intégristes catholiques orthodoxes russes protestent contre la venue de la Queen Of Pop dans leurs pays, en enflammant des effigies de Madonna. Lors du Confessions Tour puis du Sticky & Sweet Tour, les choses en étaient globalement restées là.
     
     
     
    Mais cette année, secouée par le scandale de l'arrestation des Pussy Riot (lire le post Madonnalex à ce sujet ici), la Russie est sujette à une plus grande fragilité. Le monde entier a les yeux rivés sur ce pays où les droits de l'Homme sont bafoués comme ils peuvent l'être dans des pays contre lesquels les sociétés occidentales et l'ONU n'hésitent à entrer en guerre. Lavé de tout soupçon et protégé par des relations diplomatiques qui passent sous silence la vérité de la Russie d'aujourd'hui, les institutions politiques et religieuses du pays sont de plus en plus critiquées par le monde des Arts. Madonna se joint ainsi à un mouvement au sein duquel des artistes internationaux tels que Sting ou Yoko Ono (la veuve de John Lennon) apportent leurs voix pour protester contre les pratiques et l'autorité de l'Etat russe, à la tête duquel Vladimir Poutine vient d'être réélu Président à plus de 63% au premier tour des élections.
     
    Poutine a été Président de la Fédération de Russie de 2000 à 2008. La Constitution lui interdisant trois mandats consécutifs, il fait élire Président sont allié Dimitri Medvedev , qui nomme alors Poutine Premier Ministre. En 2012, Poutine retrouve sa place à la Présidence de la Russie, à la suite d'élections au scrutin contesté (des fraudes ont été avérées). Entre temps,une modification a été apportée à la Constitution : le mandat présidentiel passe de 4 à 6 ans. Ce qui devrait permettre à Vladimir Poutine de se maintenir au pouvoir jusqu'en 2024.
     
    En février, le groupe rock-punk Pussy Riot s'est levé contre le pouvoir de Poutine en chantant une chanson contre lui dans l'une des plus grandes cathédrales de la capitale russe. Trois des cinq jeunes femmes qui ont participé à la manifestation sont aujourd'hui en détention provisoire et risque jusqu'à 7 ans de prison pour hoolliganisme.
     
     
     
    Dans ce contexte politico-religieux particulier, Madonna incarne la liberté d'expression d'une République démocratique américaine. Elle représente la femme d'affaires, la réussite, le rêve américain, le multiculturalisme, la liberté d'être en désaccord avec les instutions religieuses et politiques de son pays. Sa venue en Russie est donc particulièrement génante pour les hauts dirigeants russes.
     
    Lors de son concert de Moscou, Mardi 7 Août 2012, Madonna a défendu la cause des Pussy Riot. Ce Jeudi 9 Août 2012, c'est en faveur de la cause gay que Madonna a plaidé, à St-Petersburg, la ville d'origine de Vladimir Poutine. En Russie, et plus particulièrement à St-Petersburg, la communauté homo est persecutée, et tout acte de promotion de l'homosexualité est réprimé et condamné. Lors du concert du 9 Août, Madonna a donc fait distribuer des bracelets roses aux spectateurs, afin de protester contre les lois du pays et pour l'égalité des droits entre tous les hommes. Elle a souligné qu'il été insoutenable d'entendre certains utiliser Dieu et la Religion pour traîter les minorités avec oppression. Jesus, Mahomet, Bouddha, Moïse...
     
    "Dans tous les livres saints est prêché la même parole :
    Aime ton prochain comme toi-même."
     
     
     
    En réponse à ces prises de positions éminemment politiques de Madonna, un deferlement de messages hostiles à la Queen Of Pop provient des hautes instances russes.
     

    En milieu de semaine, entre ses concerts de Moscou et St-Petersburg, l'ancien ambassadeur de la Russie à l'Otan à déclaré au sujet de Madonna :

    "Qu'elle enlève sa croix... ou alors mette une petite culotte".

     

    Vitali Milonov, député à St-Petersburg et auteur de la loi locale interdisant toute promotion publique de l'homosexualité, a déclaré :

    "Si Madonna apporte son soutien aux homosexuels pendant son concet au Palais des Sports de St-Petersburg, des initiatives seront prises pour l'ouverture d'une enquête administrative et elle s'expose à une amende pour violation de la loi. Il ne faut pas qu'on vienne nous imposer en Russie des valeurs occidentales dont Madonna fait la promotion".

     

    Iouri Agetchtchev, porte-parole de l'Union des fraternités orthodoxes, avait déclaré avant le concert de Moscou :

    "C'est notre devoir de demander l'interdiction de ces concerts: cette chanteuse se moque ouvertement de nos lois, de nos traditions, de notre culture".

     

    Plus récemment, c'est le vice-Premier-Ministre russe Dimitri Rogozine qui a déclaré sur Twitter, en réponse à un interlocuteurs évoquant Madonna :

    "Avec l'âge, toute ancienne p... [old b.... en anglais, pour bitch. б... pour блядь en russe] veut donner des leçons de morale à tout le monde".

    Mais aujourd'hui Vendredi 10 Août, celui-ci revient sur ses propos en tentant d'expliquer que les gens avaient tous mal interprêté son tweet :

    "Tout le monde a compris d'une seule manière l'expression "b...." mon tweet, alors que ceci pouvait signifier boguigna [déesse en russe, ndt] ou, par exemple, balerina [danseuse en russe, ndt]. Et aussitôt on a mis en relation ma déclaration et la soi-disant Madonna (que le diable l'emporte)".

    Autrement dit, tentant desesperement de se rattraper, ce haut dirigeant russe tente d'expliquer qu'il ne s'agissait pas d'une insulte mais plutôt d'un mot quelconque commencant pas un "b", que personne n'avait bien compris son tweet, et que, pour finir, il n'avait nulle part mentionné le nom de Madonna... Pourtant, c'est bien en réponse à un interlocuteur parlant de Madonna que Rogozine a posté ce message.

     

    En attendant, et bien que des menaces d'atteintes physiques aient été proférées à l'encontre de Madonna et des spectateurs de ses concerts, les deux concerts russes du MDNA Tour ont bien eu lieu, et ce sont déroulés sans incident.

     

    Pour en savoir plus sur le sujet :
    LePoint.fr - 09/08/2012 17h - "Madonna sous le feu des critiques en Russie avant son deuxième concert"
    LeVif.be - 09/08/2012 14h - "En Russie, Madonna critiquée pour son soutien insuffisant aux homosexuels"
    LePoint.fr - 10/08/2012 10h - "Un vice-ministre russe nie avoir insulté Madonna"
    LeParisien.fr - 09/08/2012 11h - "Russie : des homosexuels manifestent contre Madonna"
    LePoint.fr - 09/08/2012 19h - "Moscou : des orthodoxes contre Madonna qui soutient les Pussy Riot"

    Pin It

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :