• Interview de Andrea Riseborough par IndieWIRE

    we - interview de a riseborough
     
    Alors que l'on vient tout juste d'apprendre que l'Avant-Première du film aura lieu le 1er Septembre à 22h00 (Mostra de Venice, Italie), le site IndieWire, site de news cinéma spécialiste du ciné indépendant, du genre documentaire et des films en langues étrangères rares, vient de publier une interview de Andrea Riseborough, l'actrice britannique qui joue le rôle de Wallis Simpson dans le film W.E. de Madonna. Elle y évoque entre autres sa collaboration, en 2010, avec Madonna :
     
     

    Le public va bientôt vous voir dans la peau de Wallis Simpson, dans le très attendu deuxième film de Madonna, "W.E.". Comment êtes-vous arrivée à travailler sur ce projet ?

    Je me rappelle bien comment cela s'est passé, mais je ne peux pas vous dire précisément avec quels mots. J'ai reçu un appel pour me dire que [Madonna] m'avais vu dans "Margaret Thatcher" [un téléfilm britannique dans lequel elle tenait le premier rôle, ndt].
    J'ai ensuite lu le script et je l'ai trouvé particulièrement interressant et unique, surtout parce qu'il contient deux histoires mises en parallèle. En le lisant, j'ai vraiment été interessée par l'aspect intellectuel donné du point de vue d'une femme. Concernant Wallis, nul besoin d'en dire trop ; nous savons tous quelle femme unique elle a pu être.
    [Madonna et moi] avons discuté autour d'un thé, puis nous avons rapidement travaillé ensemble. Dès le début, j'ai senti s'installer une vraie complicité. Nous avions un point de vue similaire sur l'aspect artistique du projet. Lorsque Madonna m'a parlé de sa passion pour l'histoire de la duchesse [de Windsor Wallis, ndt], et qu'elle m'a fait comprendre ce qu'elle considère être la véritable histoire, j'ai été d'autant plus enthousiaste.

     

    On vous pose dans doute toujours cette question mais... qu'est-ce que c'est de travailler pour la Material Girl ?

    Je ne sais jamais vraiment quoi répondre, pour la simple raison que j'ai approché cette collaboration comme je l'aurais fait avec n'importe quel autre réalisateur. Par exemple lorsque j'ai travaillé avec Peter Hall, j'avais entendu dire tellement de choses sur lui que je ne savais à quoi m'attendre. Mais lorsque je l'ai rencontré, je suis tombé amoureuse de lui. Pareil avec Mike Leigh. Et pareil avec Madonna. C'était juste que j'allais travailler avec un nouveau réalisateur.
    Je ne peux pas exprimer mieux que cela, c'est comme cela que je l'ai vécu. Avant de rencontrer quelqu'un, on ne peut pas savoir qui et comment il sera, quel genre d'artiste il se révélera être. J'étais ravie de travailler avec un nouveau réalistateur, et plus encore de travailler avec UNE réalisatrice. J'ai rarement eu l'occasion de travailler avec des réalisatrices. C'était réellement rafraichissant de racontrer l'histoire d'une femme incroyable vue par une autre femme incroyable qui vous prend la main, vous montre le chemin et vous accompagne tout au long du projet.

     

    Source : IndieWIRE
    Traduction : Madonnalex.com
     
     
    Andrea Riseborough est également à l'affiche des films Never Let Me Go de Mark Romanek (2010), Brighton Rock de Rowan Joffe (Février 2011), ou encore Resistance de Arnit Gupta (Novembre 2011).

     
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :