• Madonna dans l'ExpressStyles

    La promotion de Obsécnité et Vertu est énorme ! Télé, Internet, radio et presse sont le théâtre d'un incroyable engouement pour le premier film de Madonna portant la casquette de réalisatrice ! Après Ciné Live et Studio, Madonna se confie au journal l'Express dans son édition de cette semaine (11-17 septembre), dont voici l'édito, et quelques courts extraits de l'entretien :

    Plus de 250 millions d’albums vendus, des revenus évalués à 100 millions d’euros par an... Madonna est aujourd’hui la plus grande star de la planète. Et le phénomène est d’autant plus remarquable qu’elle ne s’est pas seulement imposée grâce à son talent, mais avec une énergie, un travail, une intelligence et une façon stupéfiante de saisir l’époque. Epoque souvent en phase, d’ailleurs, avec ses propres obsessions : sexe et religion. Son triomphe, elle le doit sans doute aussi à cette volonté de toujours tenir les autres à distance, de s’exposer tout en cultivant le mystère. Résultat ? Elle déroute, elle fascine, et l’on attend avec la même fièvre ses albums, ses concerts et ses interviews, où elle mène la  danse et renvoie dans leurs buts les journalistes trop curieux. A l’occasion de sa tournée internationale, L’Express Styles (seul hebdo français reçu par la star, cet automne) s’est essayé à cet exercice. Ce jour-là, Madonna était de bonne humeur. Bien que dans la maîtrise, elle s’est prise au jeu de la rencontre – levant parfois un coin du voile, évoquant même certaines de ses fragilités. Savourez avec nous ce moment rare : les confessions de lady Madonna. Lydia Bacrie

    L'Express : Un film peut-il transformer quelqu'un ?

    Madonna : Des artistes ont bien changé mon existence. Alors, pourquoi pas ?
    C'est le sens de l'art. De la création. Le cycle de la vie.

    Alors, quel est le message principal de Hard Candy, votre dernier CD ?

    Le disque est ouvert à toutes les interprétations. Certains vont se focaliser sur le côté fun, sympa. D'autres sur la face mélancolique. Cela dépend de ce que l'on recherche. Hard Candy, c'est à la fois le dur et le sucré.

    Dans votre tube 4 Minutes, Justin Timberlake, qui chante en duo avec vous, met en garde : « Nous n'avons plus que quatre minutes pour sauver le monde. »

    Il faut cesser d'être stupide et aller droit au but. Cela ne signifie pas que j'ai décidé d'arrêter
    de m'amuser. On peut s'amuser et avoir une conscience.

    Selon vous, quel est le plus grand malentendu sur Madonna ?

    On ne comprend pas mon sens de l'humour, mon ironie, en tout cas aux Etats-Unis,
    où tout ce que je fais et dis est pris au premier degré. Cela commence à évoluer...

    Donatella Versace a déclaré que vous étiez « directe, déterminée mais vulnérable » ?

    Hum hum.

    Vous acceptez cette part de vulnérabilité ? Est-ce une force pour vous ?

    Je l'accepte.

    Retrouvez l'intégralité de l'interview dans l'ExpressStyles, supplément de l'Express de cette semaine. En vente dans tous les kiosques ou dans sa version numérique (cliquez ici)

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :