• The MDNA Tour - Les 10 critiques que la Presse Française prépare

    Madonna - MDNA Tour Press
     
    En Mars dernier, alors que l'album MDNA recevait des critiques très positives de la presse internationale, la presse française n'a pas hésité à donner de la voix en s'opposant farouchement à la nouvelle mouture de la Queen Of Pop. Mais quelle peut bien être la raison de l'acharnement répété de la presse française, de façon générale, à l'égard de Madonna, depuis quelques années.
     
    Souvenons-nous, en 2003, l'album American Life recevait les louanges d'une presse et d'un public français conquis. La France sera le pays dans lequel l'album aura le plus de succès, malgré un succès à l'international plutôt modéré. En 2005, Confessions On A Dancefloor cartonne et reçoit à son tour la bénediction des médias, Madonna jouant le jeu des interviews et de la promo dans tous les sens. Mais depuis ? Madonna se fait rare dans la presse et en télé, elle privilégie sa vie de famille à la promo de ses albums lorsqu'un choix est à faire entre les deux ! Qui pourrait lui reprocher cela, alors même que beaucoup lui ont reproché, et continue de lui reprocher, d'être une material girl plus interessée par l'argent que par toute autre chose sur terre ?
     
    C'est probablement concernant sa vie privée que la presse française voit rouge ! Pour sûr, l'adoption de David et Mercy James au Malawi en 2006 et 2008 ont déclenché en France un sentiment nouveau à l'égard de Madonna, un peu à la façon des scandales et accusations qui ont causé la chute artistique de Michael Jackson au milieu des années 1990. A partir de ce moment, on a considéré Madonna comme une voleuse d'enfants, comme une sans coeur, comme une gamine capricieuse à qui l'on cède tout, même un enfant. Même deux ! Dès lors, Madonna est devenue la pestiférée des médias français.
     
    En 2008, alors que certains journaux ont publié une critique acerbe du Sticky & Sweet Tour le lendemain du show du Stade de France, l'on a appris quelques jours après que les journalistes en question ne s'étaient même pas rendu au concert. Une belle preuve de professionnalisme, n'est-ce pas ?
     
    Cette année, les journalistes ont accéré leurs plumes. Certains continueront dans ce professionnalisme a toute épreuve et critiqueront un show qu'ils ne seront pas allé voir, préférant pomper ici et là des morceaux de on-dit chopé à lemporte-pièce sur le web, et pourquoi pas sur les fansites de Lady GaGa tant qu'à faire ! D'autres auront quand même l'outrecuidance (ohhh mon dieu !) de se rendre au Stade de France, puis de pondre un article subjectif. Peu importe la méthode, voici les 10 critiques accerbes que préparent les médias français pour la venue de la Madone au Stade de France (nous retrouverons des copiés/collés de ces arguments le lendemain du 21 Aout, après son concert de Nice !) :
     
     
     
    1

    "100% PLAYBACK."
    Depuis des années, sous prétexte qu'un Sir de la couronne anglaise ait craché son venin de langue de vipère sur Madonna, il est communément admis que la Queen of Pop chante intégralement en playback. Pour oser affirmer cela, il ne fait pas l'ombre d'un doute qu'il ne faut pas avoir assisté au show en live !

    Les faits : la voix de Madonna est imparfaite (qui l'eut cru ?), elle déraille parfois. "I Don't Give A" est un rap au flow incroyable que Madonna a bien du mal parfois à sortir, selon les shows. Sur plusieurs chansons, pour palier à l'essouflement naturel de toute être humain qui danse, chante, saute et marche à la fois, Madonna utilise une bande son de sa voix enregistrée en studio, au-dessus de laquelle elle vient poser sa voix live, les deux se complétant. C'est notamment le cas sur Turn Up The Radio. D'autres fois, beaucoup plus rares, Madonna fait transformer sa voix par effet de vocoder. Il s'agit de sa voix live, trafiquée informatiquement ! Les folies qu'on peut faire, avec un micro et une platine de mixage !!!!! Waou ! A croire que les journalistes sont des incultes totaux !

     

    2

    "MADONNA CHANTE FAUX."
    S'il y a bien une constante dans les médias, c'est la contradiction. On ne cesse d'y accuser Madonna de playback et, quelques lignes plus bas généralement, on lui reproche de ne pas savoir chanter juste. Pire, de chanter faux !

    Les faits : Madonna n'a sans nul doute pas la plus belle voix au monde. Personne ne trouvera a redire à ce sujet. Mais ce n'est pas un fait nouveau. Lorsqu'elle est posée, presque statique, Madonna arrive comme tout autre artiste à poser sa voix et chanter merveilleusement bien, de sa voix si reconnaissable. Mais lorsqu'elle danse et saute, virevolte, comment attendre d'elle une voix parfaite ? On vient voir Madonna pour voir un spectacle complet, pas pouvoi entendre une voix ! Madonna, depuis 30 ans, c'est un personnage, ce sont des mises en scène, ce sont des tubes, ce sont des performances et des records, ce sont des images et des souvenirs ; ce n'est pas seulement une voix !

     

    3

    "LE STADE N'EST PAS REMPLI."
    70,000 personnes. Rempli, le Stade de France peut contenir 70,000 personnes, en configuration concert (80,000 en configuration match de football). Depuis février, l'argument et pris, repris, répété et ressassé encore et toujours, servi à toutes les sauces : Madonna fait un flop, Madonna ne vend plus, Madonna ne rempli plus les stades. L'argument sera repris au lendemain du concert du Stade de France !

    Les faits : Les 15 premiers concerts du MDNA Tour, entre autres à Tel Aviv, Abu Dhabi, Istanbul, Rome et Barcelone, ont tous été donnés à guichets fermés, affichant tous un sold-out (complets). Les chiffres officiels de ces concerts ont été révélés ce mercredi 11 Juillet. Malgré cela, le concert du Stade de France n'est pas complet ; il s'agit là du plus grand stade de ce début de tournée. Alors que la moyenne des concerts passés est de 35,000 spectateurs (sold-outs), le Stade de France en propose le double de place, avec des prix allant de 60 à 250€. Le stade ne sera peut-être pas complet, mais 90% des places ont bel et bien étaient vendues, soit plus de 60,000 personnes !

     

    4

    "MDNA EST UN ECHEC."
    Comme si l'argument n'avait pas été sorti à de nombreuses reprises lors de la sortie de l'album, on aura nécessairement droit à cela : l'album MDNA est nul.

    Les faits : il ne sert à rien de le nier, les ventes de MDNA ne sont pas au rendez-vous. Après un album Hard Candy vendu à moins de 4 millions d'exemplaires (combien d'artistes rêvent de vendre autant ? Tellement !), MDNA devait être l'album du retour gagnant de Madonna. En dépit d'une qualité incontestable sur le plan musical et artistiques, l'absence cruelle de la moindre promo donne raison à la presse, et l'album se vend à moins de 2 millions dans le monde. Madonna expliquera rapidement qu'elle a dû faire un dur choix, ne pouvant assumer à la fois promo de l'album, répétitions de la tournée et vie de famille, et préférant se consacrer aux deux derniers !
    Toujours est-il que l'hypocrisie la plus complète règne autour des albums : alors que plus personne n'achètent les albums des stars internationales connues et reconnues (parce que, précisément, suffisamment mainstream pour être téléchargeables illégalement partout !), on continue à prendre les ventes de disque pour une référence en terme de qualité d'un album ou d'un artiste. Si l'on passait à autre chose, et qu'on jugeait désormais les artistes sur leur potientiel et leur qualité en live ? Madonna est et resterait la Reine incontestée, tant ses shows sont incomensurablement supérieurs à la moyenne de ce qui se produit en ce moment.

     

    5

    "LA FAMILLE SUR SCENE."
    Initié timidement en 2009, l'appairion des membres de la famille de Madonna sur scène est devenue monnaie courante avec le MDNA Tour. Bien que cela ne soit en rien un problème, la presse française va jouer la puritaine en dénoncant le mélange des genres ! Parce que le mélange des genres, ça, les journalistes BCBG n'aiment pas !

    Les faits : Rocco, le premier fils de Madonna, apparaît à deux reprises sur scène, dans la plupart des shows du MDNA Tour. Brahim, l'homme qui partage la vie de Madonna depuis 2 ans, est l'un de ses danseurs. Lourdes, dite Lola, la fille aînée de la Queen Of Pop, n'apparaît pas sur scène mais joue à la styliste, en coulisse !

     

    6

    "MADONNA A BIENTOT 54 ANS, MAIS JOUE LA MAJORETTE."
    Depuis qu'elle a passé le cap des 50 ans, Madonna est soudainement devenue une vieille femme bonne pour la retraite aurprès des médias du monde entier. A croire qu'à 50 ans, on n'est plus bon à rien (alors même que partout on repousse l'âge de départ en retraite autour de 65 ans !). L'argument n'est donc pas neuf, mais avec une Madonna aussi énergique, sexuelle et sensuelle que celle qui se donne en spectacle dans le MDNA Tour, la presse va s'en donner à coeur joie ! On va lui reprocher de courir après la jeunesse et après la fraîcheur, alors même qu'on ne cesse de dire qu'à 54 ans, elle est finie ! Paradoxal non ?

    Les faits : la concurrence est rude, et les médias ne laisse pas vraiment de place pour les femmes de plus de 50 ans dans le monde du show bussiness ! Madonna l'a bien compris, et passé cet âge, il semblerait qu'on ne soit plus bonne qu'à la retraite et à l'arrêt de sa carrière. L'argument est sans doute utilisé à la fois par des quinqagénaires jalouses comme des poux de ne pas avoir le physique, l'énergie et le compte en banque de la Madone, et à la fois par des hommes qui, honteux d'avouer que Madonna est encore carrément sexy et désirable, préférent lui cracher dessus ! Toujours est-il que montrer du doigt l'âge avancée d'une star et en même temps dénoncer le fait qu'elle veuille ne pas paraître son âge, cela reste particulièrement contradictoire et absurde !

     

    7

    "SEXE, RELIGION : DU RECHAUFFE."
    A 25 ans, ça ne passait pas, car c'était osé, honteux, choquant, de voir une femme parler aussi ouvertement de choses encore tabou. La Madone des années 1980 était incomprise, mais adorait jouer sur les thèmes de la religion et du sexe. Dans les année 1990, ça n'était guère mieux. Pire même. Les médias et le grand public n'ont pas compris sa période Erotica et Sex, qu'ils ont jugé trop outrageux. Le couvert et resservi, cette année, avec la tournée MDNA qui (ré)aborde le deux thèmatiques chères à Madge. Ce qu'on lui reprochera, sans nul doute.

    Les faits : la presse n'est généralement invitée qu'aux 20 premières minutes du show. Les journalistes jugeront donc en grande partie lepremier tableau du show, plutôt que le reste des 2 heures de concert. La première partie du show traitant principalement de religion et de sexe, les critiques vont faire la part belle à Madonna et son addiction pour ces deux thématiques. Il s'agit bel et bien de la base sur laquelle la carrière de Madonna repose, et l'utilisation de son prénom comme nom de scène en est le premier signe révélateur. Madonna s'est faite mondialement connaître  notamment en se roulant par terre et gémissant, vêtue d'une robe de mariée. Comment pourrait-on lui reprocher de traiter aujourd'hui encore de religion et de sexe, c'est à dire lui reprocher un certaine cohérence, alors même qu'on lui reproche souvent d'être incohérente à des seules fins de business ? Contradictions, encore et toujours.

     

    8

    "MADONNA REPREND LADY GAGA."
    A coup sûr, la reprise de "Born This Way" par Madonna au cour de sa chanson "Express Yourself" sera un argument utilisé contre la Queen Of Pop, a qui l'on reprochera de jouer les pimbèches.

    Les faits : Lady GaGa elle-même s'est plaind, lors d'un de ses concerts en Juin dernier, que Madonna ait besoin d'écraser les autres de cette façon pour se sentir plus grande. L'argument sera probablement repris tel quel dans la presse, au lendemain du show parisien. Seulement voilà, il serait bon de ne pas oublier que la reprise de "Born This Way" (2010) par Madonna au cours de sa chanson "Express Yourself" (1989) (qui a clairement servi de base musicale à "Born This Way") est encadrée par un contrat entre Madonna et Lady GaGa ; autrement dit, Lady GaGa a accepté cette reprise, moyennant finances. Le producteur de GaGa, Garibay, a d'ailleurs confirmé ce deal en publiant sur Twitter le message suivant "... du moment que l'argent rentre dans notre poche tous les soirs"

     

    9

    "POLITIQUEMENT, MADONNA EST A LA RAMASSE."
    Autre affaire, l'utilisation et le détournement de l'image de Marine Le Pen, leader du Front National, parti français d'extrême-droite créé par l'Ordre Nouveau, mouvement lui-même créé par les groupuscules nazis français aux lendemains de la Seconde Guerre mondiale. A ce sujet, la presse devrait adopter deux discours, radicalement différent : soit un discours proche de bon nombres de médias britanniques et américains qui ont salué la prise de position radicale de Madonna, soit un discours nauséabond qui, en substance, soulignera les méfaits de l'intervention des artistes dans les sphères politiques. On pourra reprocher à Madonna de donner son avis sur la politique française. Il se pourrait même qu'on donne raison à Marine Le Pen et son père qui, eux, devraient demander à Madonna 1 million d'euros de dommages-et-interêts à Madonna au lendemain du show.

    Les faits : Lisez l'article complet de Madonnalex à ce sujet. Madonna ne devrait pas changer la moindre chose à son show, qui plus est un show qui aura lieu à une date hautement importante pour la France, le 14 Juillet.

     

    10 "LA PRETENTION DE MADONNA : SE DONNER EN SPECTACLE EN FRANCE UN 14 JUILLET."
    Le dernier mais pas des moindres : Madonna pourrait être accusée de se la jouer et d'avoir la prétention de donner un concert le jour de la fête nationale en France !

    Nous, fans, pensons qu'il s'agit probablement de l'un des événements les plus interressants et les plus explosifs qui puissent nous arriver en France, le jour de la Fête nationale. Quoi de mieux qu'une femme rebelle et révolutionnaire qui a brisé et continue de briser bien des chaînes et bien des tabous pour célbrer avec la France le jour de la Revolution ?
    Pin It

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    alex
    Samedi 14 Juillet 2012 à 19:26
    t'as lair de connaitre madonna mais rien d'autre. tes arguments sont nuls et ça dessert vraiment l'artiste tellement ce que tu racontes est crétin.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :