• Tribune - Madonna s inquiète de la montée du FN, le FN lui répond par l injure

    Madonna Le Pen FN

    Par le passé déjà, Madonna s'était montrée inquiète quant à la progression, un peu partout dans le monde, de l'intolérance et des partis politiques d'rextrême droite.

    En 2006, lors d'une vidéo interlude dans le cadre de son Confessions Tour, elle avait dépeint le père Le Pen, chef du clanique Front National, tel qu'il est, un extrémiste raciste, aux idées proches de celles de Hitler et autres dictateurs de l'Histoire.

    En 2012, alors que le groupuscule anti-Europe, anti-mondialisation, anti-immigration, anti-multiculturalisme et anti-étrangers change de tête de file en nommant, assise à la droite du père, la fille Présidente, Madonna force encore les traits et la comparaison en apposant une croix gammée, symbole nazi (mais pas uniquement!) sur le front de Marine Le Pen dans sa vidéo "Nobody Knows Me" du MDNA World Tour. Les attaques du parti d'extrême droite fusent alors. Madonna est menacée de poursuites judiciaires pour injures publiques. Une plainte est rapidement déposée à son encontre par le FN qui lui réclame par la même occasion 1 million d'euros de dommages et intérêts (les recettes financières du parti reposent en parti sur ce recours systématique et abusif à la justice qu'ils ne cessent pourtant de qualifier de corrompue et défaillante). Rien n'aboutira.

    Le mois dernier, le FN est arrivé en tête du scrutin national français pour les élections européennes. Moins de 40% des inscrits ont fait le déplacement pour voter, ce qui profita inévitablement au FN, qui se proclame depuis "premier parti de France" (le premier parti étant malgré tout l'abstention, à un niveau record rarement enregistré). Mécontentement envie de changement, lassitude des partis de gouvernement traditionnels, les Français ont lancé une fusée de détresse en plein ciel étoilé européens. Ils ne sont pas les seuls. D'autres pays se sont laissés séduire par les partis extrémistes, leurs propos populistes et leurs programmes inconscients et dévastateurs.

    Madonna a donc tout naturellement réagi à ce score hstoriquement haut (près de 25% des votes exprimés, soit 10% des inscrits, soit 6% de la population française, soit dit en passant) en exprimant son indignation à voir monter un peu partout les mouvements populistes, homophobes, intolérants, racistes ou fascites. Elle l'a fait sur son compte Instagram en postant une photo de la Une du journal français Libération du 26 Mai dernier, lendemain des élections, en ajoutant le commentaire suivant :

    "Russia, Ukraine, Venezuela....... now France ?!!!!
    #fight Fascim #fightdiscrimination #fightlynchmobmentality #fighthatred #fightforfreedom #revolutionoflove
    "

    Madonna Le Pen FN 2014
     
     
    La Reine de la Pop faisait alors écho à son discours politique prononcé en Juillet 2012 à l'Olympia, durant un concert privé, où elle évoquait ses démélés de justice avec le Front National et Marine Le Pen, réaffirmant ne pas avoir à coeur de se faire des ennemis mais luttant en tant qu'artiste pour la tolérance, la liberté d'expression, les libertés indivudelles et contre toute forme de discrimination. Le discours, traduit en français par Madonnalex.com, est toujours disponible ici.
     
    En réponse à ce message de dépit sur les réseaux sociaux, le second du FN, Florian Hess Philippot, a réagit sur Twitter en ces termes injurieux envers l'artiste :
     
    <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>
    <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>
    Adepte du bafouage de la liberté d'expression tout autant que grand expret dans l'art de l'injure de toute nature, Philippot montre donc toute l'incapacité caractéristique du FN à faire fit des avis des personnalités de ce monde, soulignant ainsi la véritable gêne provoquée en son sein lorsqu'une personne très médiatisée pointe du doigt les relations étroites et évidentes qu'il existe et subsiste entre le parti d'apparence dédiabolisée de Marine Le Pen et les courants néo-nazis les plus dangereux, ne serait-ce même qu'entre le premier et les opinions clairement racialistes du patriache Jean-Marie Le Pen qui demeure aux commandes de ce parti oligarchique.
     
    Depuis bien des années, et à plus forte raison depuis 2 ans, Madonna semble avoir saisi l'importance des artistes vis-à-vis de la Société qui leur est contemporaine, en ce que cette dernière est l'Histoire de Demain et qu'en leurs temps, les artistes d'Hier ont largement contribué à dénoncer le monde comme il allait mal, de Picasso et ses tableaux dénoncant l'attrocité de la guerre civile espagnole à Goya en passant par Otto Dix, Qiu Jin, Josephine Baker, Céline et son livre Voyage Au Bout De La Nuit ou encore Aragon, pour ne citer qu'eux.
     
    Pour l'artiste suisse Gottfried Honegger, "L'art est un témoignage de son époque, si l'art est le miroir d'une société, c'est bien la société, la terre dans laquelle l'art a ses racines. C'est la communauté qui détermine la forme et le contenu de l'art. Le rôle de l'artiste est celui d'un chroniste, celui d'un témoin, celui qui crée de l'espoir, qui nous permet de chanter. Oui, on juge une société à travers son art. Toute la comédie humaine se visualise dans les arts."
     
    Selon ce constat, comment pourrait-on reprocher à Madonna de réagir selon ses moyens (ses médias) à l'actualité politique, fusse-t-elle française ou européenne et donc, a priori, loin des préoccupations d'une artistes multi-millionnaire américaine. Oui, mais ce serait oublier qu'avant tout, elle, comme nous, est une citoyenne du monde. Le monde d'aujourd'hui n'est plus celui que souhaite retrouver le FN ; un monde cloisonné, composé de pays refermés et repliés sur eux mêmes, complétement hermétiques aux autres pays. Bref, totalement isolés et inévitablement perdus. Madonna, américaine, voisine, s'inquiète de la montée ici et là des mouvements politiques dont les crédos sont l'intolérance, la discrimination, l'exclusion, le repli ou, à l'inverse et dans le cas de la Russie, l'annexion et l'imposition par la force d'une pensée unique. Madonna, artiste (que son Art soit critiqué n'est pas un sujet), joue pleinement son rôle de témoin du monde. Le FN, par le biais de Florian Philippot, prouve une fois de plus que, à l'instar du nazisme qui avait très vite organisé une grande chasse aux artistes meurtrière et dévastatrice, a pour désir l'abolition des libertés artistiques et d'expression, le mépris, l'injure et la détestation des artistes, des arts et de tout ce qu'ils représentent comme danger pour les populistes qu'ils sont.
     
     
     
    REVUE DE PRESSE
    A lire à ce sujet :
     
     
     
    .
    Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 8 Juin 2014 à 20:19
    Merci beaucoup pour votre post !!! Le ton et les mots sont justes. Oui il faut s'insurger contre les extrêmes, ils n'ont jamais rien apporter à l'humanité excepté désolation et terreur. Moi je ne cesse de penser depuis quelque temps à cette réflexion d'un écrivain allemand du XIX ème siècle, dont j'a ioublié le nom, veuillez me pardonner, il disait : "Là où l'on brûle des livres, on y brûlera des gens". Le FN fait partie de ces gens qui font fête autour d'un feu où meurt la culture, l'ouverture d'esprit au monde qui nous entoure. Merci à Madonna de le mettre en avant !!! C'est peut être une goutte d'eau dans l'Océan de l'Histoire mais le voyage commence toujours par un premier pas. A l'heure où nous fêtons le débarquement en Normandie et par conséquent la chute du régime nazi, il est regrettable que ces pensées nauséabondes puissent refaire surface ! Madonna le répète depuis assez longtemps : "prenons exemple sur l'Histoire, pour ne pas reproduire les erreurs du passé". Merci encore une fois d'en parler avec autant de brio !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :