• Madonna : 'Leggins/T-shirt ? Ce n'est pas mon truc, mais celui de Lola'

    Pour la promotion de la collection jeune "Material Girl" créée avec sa fille Lola, Madonna a donné une interview au mag "Teen Vogue", où elle évoque ses goûts vestimentaires et ceux de Lola, ainsi que la collaboration des deux compères. Lisez plutôt :
     
     

    Madonna, vous êtes une icône de la mode. Pourquoi avoir attendu si longtemps pour lancer une collection?

    Je suppose que j'avais besoin d'une adolescente pour me mettre un coup de pied au cul et me dire: "Faisons-le, maman!" La mode est un univers rempli de concurrences, et je travaille avec tant de grands designers de talent. Je ne m'en sentais pas vraiment le courage ni l'envie jusqu'à ce que ma fille devienne suffisamment grande pour le vouloir !

     

    Comment décririez-vous son style et comment a-t-elle influencé le votre?

    Son style est nettement plus nerveux. Elle a beaucoup plus d'humour dans sa façon de s'habiller. Elle ne se prend tellement pas au sérieux. Elle s'habille sans se prendre la tête ; quelque chose que j'admire et que je  nepourrais  plus faire aujourd'hui. Elle a 13 ans, donc tout semble bon pour elle ! Mais oui, elle me rappelle que s'habiller, c'est vraiment agréable. Cela a tellement fait partie de mon travail que j'en oublie presque à quel point on peut s'amuser avec ça !

     

    Lui donnez-vous une totale liberté de porter ce qu'elle veut?

    Non, je n'accepte pas tout, absolument pas!

     

    Quelles sont les règles de base?

    Parfois, elle va enfiler quelque chose et je vais dire "Mon Dieu, c'est génialement sexy!" Et puis, aussitôt après, je vais me dire, "Oh mon dieu, mais non, c'est ma fille de .. 13 ans." Alors, euh, non, nous avons des règles! Elle ne peut se maquiller que quand elle assiste à des soirées ou des événements spéciaux. Et puis, vous savez,  nous avons sans cesse la même discussion sur la longueur de la jupe ! Je lui demande toujours : "Veux-tu que les gens regardent tes seins et te reluquent, ou veux-tu que les gens te parlent?"

    Lourdes peut-elle aller dans votre garde-robe, en a-t-elle le droit?

    Elle n'arrête pas d'y chiper des fringues, qu'elle en ait le droit ou non. Il y a toujours des choses qui manquent dans mon placard !

     

    Que pense-t-elle de votre style actuel, et de certains de vos anciens looks?

    Elle aime tout ce que je portais dans le début des années 80. Elle aime s'inspirer de cela et faire sa propre vision, ajouter sa touche personnelle. Elle est aussi très influencée par la danse. Elle a l'âme d'une danseuse, et elle est également influencée par ce que les enfants portent à l'école. Vous savez, les superpositions, et les jambières. Elle part le matin avec une paire de collants, et quand elle rentre à la maison bien souvent ils sont tous déchirés et je lui demande : "Qu'est-il arrivé à ton collant?" Et elle dit: "Je l'ai fait exprès, maman." " Ha ..Alors Ok ."

     

    Elle tient de sa mère...

    Exactement.

     

    Allez vous dans son armoire, pour piocher dans ses affaires?

    Euh, oui... Je porte souvent ses chaussures car nous faisons la même pointure, donc quand j'ai marre de porter ces [montre ses chaussures Christian Dior], je me sert chez elle. Elle a des bottes plates vraiment cool, et il m'arrive aussi de lui piquer ses Converse.

     

    Alors comment c'est passé cette collaboration?

    Je dirais que Lola a assuré 90% du travail. Je ne peux donc pas vraiment dire qu'il s'agit d'une collaboration, parce qu'elle en a fait beaucoup plus que moi. Je respecte son style, c'est une ligne pour juniors, et c'est ce qu'elle est. Nous partageons certains points communs, mais il y a des choses qu'elle porte que je ne pourrais jamais porter. Je veux dire .. je ne porte pas de leggins avec un tee-shirt !!!! Ce n'est pas mon truc, mais le sien !

     

    Pourquoi avez-vous décidé de nommer cette collection "Material Girl" et non "Madonna"?

    Tout d'abord parce que ça, c'est mon nom ! Et je ne pense pas que Lola aurait été aussi intéressée à y travailler. Material Girl n'est pas forcément de moi, bien qu'évidemment tout le monde l'associe facilement à mon nom, à ma carrière. Material Girl, c'est vraiment quelque chose de très orienté jeune fille, et ça contient beaucoup de connotations différentes. Je pense donc que Lola a pu s'identifier facilement à ce terme de Material Girl.

     

    Comment décririez-vous la fille pour qui la collection est destinée?

    Elle n'a pas peur de prendre des risques. Elle est aventureuse, a le sens de l'humour, est spirituelle, intelligente, s'intéresse à ce qui se passe dans le monde, elle lit des livres, aime la musique, aime la danse...et elle aime la danse, encore !! Elle est aussi en contact avec son côté masculin, autant qu'elle peut l'être avec son côté féminin.

     

    Vous avez deux caractères forts. Il était facile de travailler ensemble? Avez-vous eu des clash?

    De temps en temps. Mais je dois dire que quand il s'agit de mode et de style, les clash sont rares : c'est le seul domaine où nous nous entendons parfaitement bien ! Nous arrivons beaucoup moins à trouver un terrain d'entente avec les leçons de piano, le bain des petits, le ménage ou le rangement de la chambre...

     

    Avez-vous des morceaux préférés dans la collection?

    J'aime à peu près tout ce qui a de la dentelle. Il y a une capuche en dentelle avec une fermeture à glissière métallique dont je suis obsédée... Je vais la voler après cette interview !!! Et j'aime tous les bijoux : les colliers, toutes les chaînes ...


    Était-il important d'avoir des prix accessibles?

    Extrêmement important. Lola a voulu créer une ligne qu'elle pouvait se permettre et que les filles à travers le pays pouvaient se permettre. Faire quelque chose d'exclusif, ça ne l'interessait pas ! Elle n'avait pas envie de faire quelque chose pour 50 filles riches !

     

    Lourdes a-t-elle de l'argent de poche pour les vêtements?

    Elle n'a pas d'argent de poche. Si elle veut aller faire du shopping, je lui dis "Ok, eh bien tu as ça, ça et ça à faire. .." Puis si elle travaille vraiment à l'école et qu'elle obtient de bonnes notes, elle a droit à une récompense, généralement 50$ pour aller à American Apparel ou Topshop.

     

    Faites-vous du shopping ensemble?

    Non ! Elle n'aime pas faire du shopping avec moi.

     

    Allez-vous apparaître en guests dans la campagne?

    Je ne veux pas. Je pense qu'elle pourrait. Mais seulement après qu'elle ait passé son diplôme de second niveau, et obtenu de bonnes notes. J'utilise ça comme moyen de pression!

     

    Veut-elle suivre vos traces dans d'autres domaines, comme la musique ou le cinéma?

    Son principal domaine d'intérêt, c'est le cinéma. Elle est aussi très intéressée par la danse. Elle ne veut pas être chanteuse. Elle a été très claire là-dessus, c'est cool et je respecte cela.

     

    Comment voyez-vous son entrée dans l'industrie du divertissement?

    Je le sens bien, cela se passera bien pourvu qu'elle le prenne au sérieux et qu'elle y consacre du temps. Je lui dis toujours "Si tu veux être bon à quelque chose, tu doit y passer du temps". Etre ma fille pourrait lui donner des passe-droits, mais elle ne veut vraiment pas cela. Elle veut gagner sa place toute seule ! Elle a été très claire avec moi à ce sujet.

    Pin It

  • Commentaires

    1
    K
    Samedi 10 Juillet 2010 à 11:55
    Merci pour la traduction !!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :